Le monasTère dans les vignes
     

  Actu
  François & Claire
  et les autres
  Clarisses Capucines
  Prière
  Travail
  Vie Fraternelle
  Histoire

 

20 août 2017
Saint Bernard
(1090-1153)

 

 

 

Histoire de l'Oberhof

La cour colongèreLe  Pape Léon IX  consacre la Chapelle 'St Maurice'Mgr Raess acquiert  l'OberhofL'arrivée des CapucinsSigolsheim dans la tourmentel'arrivée des Clarisses Capucines


L'Oberhof, lieu de prière depuis le Moyen-Âge

Donation de Charlemagne à l'abbaye d'Ebersmünster (67) confirmée par son fils, Louis le Débonnaire en 817. Primitivement, cette cour colongère comprenait la terre salique proprement dite, avait probablement droit d'asile et touchait les dîmes.
La Chapelle de l'Oberhof fut d'abord dédiée à Saint Blaise. En 1049, le Pape St Léon IX serait venu y consacrer une chapelle sous le vocable de St Maurice, qui serait le sanctuaire le plus ancien de la vallée.
Elle fut démolie en 1813 par son acquéreur au moment de la Révolution.
Les fondations du choeur de cette Chapelle, orienté et à pans coupés, ont été trouvées lors de la construction du monastère actuel..

Deux blasons gravés dans la pierre sont conservés

La clef de voûte du grand portail qui donne sur la rue Oberhof.

L'effigie des armoiries sur le chapiteau du portail a été fortement martelée et mutilée, probablement durant la Révolution française. Il n'est plus possible de reconnaître ce qu'elle représentait. La couronne qui la surmontait et la surmonte encore semble indiquer qu'il s'agissait d'une effigie royale.

Allusion à un roi carolingien (le roi Pépin le Bref, 751 - 769 ?) à qui une tradition incertaine attribue la donation ou la confirmation du domaine à l'abbaye d'Ebersmunster ? Les armoiries de Louis XVI (1715 - 1774), sous le règne duquel l'abbé Fronhoeffer d'Ebersmunster (1730 - 1771), natif de Kientzheim, a restauré le prieuré ? Impossible de le dire. En tout cas - et c'est tout à leur honneur - les révolutionnaires avaient plus de haine contre la tyrannique royauté que contre le paternel abbé d'Ebersmunster (qui lui aussi exploitait les vignerons de Sigolsheim !).
Ils ont laissé subsister ses armoiries, qui se trouvent accolées à la Chapelle à l'intérieur du monastère, côté jardin :

les armes représentent "un chameau passant de sinistre", allusion à Frohnen (faire des corvées) ; à gauche, le sanglier emblème d'Ebersmunster a été martelé.

Une plaque commémorative

A gauche de la porte de la Chapelle,

une inscription gravée dans la pierre garde le souvenir de Dom Ildefonse Beck, Prieur du monastère d'Ebersmunster (1725-1730), qui s'est retiré à l'Oberhof (†1744).

De la révolution à nos jours

A la Révolution, l'Oberhof est déclaré bien national et acheté par Jacques Rapinat, magistrat de Colmar et commissaire du gouvernement, qui fait démolir la Chapelle.

Monseigneur Raess, évêque de Strasbourg de 1842 à 1887, originaire de Sigolsheim, achète l'Oberhof en 1836. Il en fit un collège avec internat, puis sa résidence d'été, et s'y retira à partir de 1883. Après sa mort, la jouissance fut cédée selon son désir aux Frères Mineurs Capucins de la Province de Westphalie qui construisirent en 1888 une Chapelle et un couvent. Le Père Anicet Koplin, martyr polonais de la persécution nazie, béatifié par le Pape Jean-Paul II, y a effectué son année de Noviciat en 1893.
Après le traité de Versailles en 1919 (retour de l'Alsace à la France), ils adjoignirent les bâtiments du Noviciat de la nouvelle Province Capucine de Strasbourg.

Les armoiries de Monseigneur Raess, sculptées dans la pierre, étaient à l'intérieur de la Chapelle des Capucins. Elles ont été retrouvées dans les décombres après les combats de 1944, et se trouvent actuellement à droite de l'entrée de la Chapelle actuelle.


Après la guerre et la destruction du Couvent, les Capucins s'installent à Colmar, plus central pour leur ministère. C'est alors que le Provincial fait appel aux Clarisses Capucines de Marseille.

Les premières sœurs arrivent le 13 Août 1951. Parmi elles, le Noviciat compte plusieurs vocations envoyées par les Capucins du pays de Bitche (Moselle). Pendant six mois, elles aident à déblayer les décombres, à défricher le jardin et à aménager les locaux. En Février 1952 la communauté réunie poursuit en Alsace sa vie de louange et d'intercession au cœur de l'Église, dans la simplicité et la joie toute franciscaine. Il faut encore attendre pour qu'avec l'aide de nombreux bienfaiteurs, un nouveau clocher puisse se dresser dans le ciel de l'Oberhof :

le 26 Novembre 1967, la Chapelle est consacrée et dédiée à Marie Médiatrice de toutes grâces

.

 

© Monastère des clarisses capucines de Sigolsheim